Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Lettre Pastorale de Monseigneur Garnier

le Jeudi 01 fév 2018

Paroisse St-Pierre-en-Bavaisis

 

FEVRIER 2018

 

 

 

En Novembre dernier, le Père Garnier a écrit une lettre pastorale destinées aux diocésains. En voici la première partie. Que ces mots de notre Évêque nous aide à préparer notre carême 2018 !

 

Chers diocésains,

En cette fête de la Toussaint, je souhaite partager avec vous trois rappels fondamentaux et vous confier trois questions précises qui sont les miennes quinze ans après la fondation de nos paroisses nouvelles et trois ans après notre Concile Provincial.

Voici les trois rappels trop oubliés qu’il nous faut réveiller

  • Si tous les baptisés que nous sommes n’oubliaient pas ce qu’est profondément le baptême ! « Je te baptise au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit » signifie « Je te plonge dans l’eau pour que tu deviennes la propriété du Père du Fils et de l’Esprit Saint », c’est à dire de la famille divine où chacune des personnes ne réussit qu’en faisant réussir les deux autres. Un véritable programme pour nous ! chaque chrétien, du Pape au plus petit des bébés, reste d’abord et avant tout un baptisé. Le baptême est notre mission commune. Il s’agit, selon l’expression populaire, de « se mouiller » grâce à Dieu pour servir l’Évangile.

  • Chaque baptisé-confirmé a une mission très claire, une mission fondamentale unique : celle d’être le premier évangélisateur de ses proches, dans sa famille, dans son travail, dans le choix de ses loisirs, dans la traversée difficile des épreuves. Cette mission, personne d’autre que lui ne peut la vivre. Être le premier missionnaire dans son propre milieu de vie est notre mission fondamentale.

  • Et pour cela bien sûr il y a besoin de rencontrer le Seigneur, de lire son Évangile, de recevoir sa force dans nos faiblesses. Un très beau verset du nouveau testament dans les Actes des Apôtres (Ac 2,42) nous donne les trois points d’appui fondamentaux pour que nous gardions une foi solide, une charité qui se donne de la peine et une espérance qui ne craint rien. Ces trois repères sont :

  • l’appel à être assidus à l’enseignement des apôtres ,

  • l’appel à pratiquer la charité fraternelle,

  • l’appel à participer à l’eucharistie et aux prières.

 

Article publié par Paroisse Saint Pierre en Bavaisis • Publié Vendredi 26 janvier 2018 - 22h29 • 196 visites

Haut de page